Avec tout le buzz sur les avantages du yoga, ce fut juste une question de temps avant que les gens ne commencent à parler aussi de ses pièges potentiels. Certains magazines américains ont rapporté que des médecins ont recelé des blessures liées yoga. Alors que c’est probablement un détail à la popularité croissante du yoga, il y a quand même quelques précautions à prendre. Cela permet de s’assurer que le corps n’a pas subi des blessures pouvant empêcher le praticien de profiter pleinement de sa pratique pour les années à venir.


Il faut s’assurer que son professeur soit bien qualifié. Cela contribuera grandement à réduire le risque d’accident. Avec des séances de yoga occasionnelles, il ne faut pas s’attendre à pouvoir mettre sa jambe derrière la tête. Les poses de yoga avancées exigent force, souplesse, équilibre, et souvent de nombreuses années de pratique. Même si le professeur encourage à essayer quelque chose, il faut aussi cultiver sa sagesse et connaître ses capacités et ses limites. Il faut élargir son esprit de non-concurrence. Chaque jour, chaque pratique est différente. Il faut tout d’abord écouter son corps avant toute chose. Une des meilleures façons d'éviter les blessures est de choisir un style de yoga mettant l'accent sur l'alignement. Les ischio-jambiers, le cou, le bas du dos et les genoux sont des endroits extrêmement vulnérables aux blessures. Les postures engagées à ces niveaux doivent être réalisées avec une grande prudence.


En dépit de ces précautions, on peut se blesser inopinément. Dans ce cas, il faut consulter un médecin, et seulement reprendre le yoga après la guérison.